Sans grande surprise, la Fédération internationale (Fifa) a approuvé à l’unanimité, ce mardi lors de son Conseil à Zurich, le passage à 48 équipes des prochaines Coupes du monde, à partir de l’édition 2026. Les trente-trois votants ont décidé de valider la formule de seize groupes de trois participants. La réforme voulue par le président de l’instance, Gianni Infantino, était pourtant critiquée par une partie de la planète football. Mais la perspective de générer des revenus supplémentaires et d’offrir leur chance à plus de pays a finalement eu raison des interrogations.

source: lequipe.fr