Il faudra un peu plus que les arrivées de Valère Germain et Luiz Gustavo pour convaincre Pierre Ménès de la qualité du mercato de l’OM.

Même si Valère Germain constituait déjà une belle recrue, le recrutement de l’OM a vraiment décollé avec l’arrivée de Luiz Gustavo. Le milieu défensif brésilien est un joueur confirmé et son salaire témoigne des efforts que les dirigeants phocéens sont prêts à fournir pour renforcer leur effectif.

Mais pas de quoi enthousiasmer Pierre Ménès. Sur son compte Twitter, le consultant de Canal+ a estimé que Jacques-Henri Eyraud, le président du club, n’avait fait pour l’instant que compenser poste pour poste les départs de Bafétimbi Gomis en attaque et celui, désormais probable, de William Vainqueur dans l’entrejeu.

Ménès n’oublie pas les départs de Gomis et Vainqueur

De l’aveu-même de Rudi Garcia, l’entraîneur de l’OM, trois recrues sont encore attendues d’ici la fin du mercato : un gardien (le dossier Steve Mandanda pourrait se débloquer), un défenseur central (Adil Rami fait figure de favori) et un avant-centre (le nom de Carlos Bacca revient avec insistance).

ok d