Mariée à Dani Alves depuis samedi, Joana Sanz n’est pas passée inaperçue au Parc des Princes pour la présentation du Brésilien, deuxième recrue estivale du PSG.

« Quand j’ai signé à la Juventus, je n’ai pas écouté mes amis ni ma famille. Mais cette fois-ci, j’ai décidé d’être moins égoïste et de ne pas prendre cette décision tout seul. Car il faut être heureux, et je crois au bonheur. »

Dani Alves est amoureux. Pas (encore ?) de Paris, lui qui a signé mercredi un contrat de deux ans avec le PSG, mais de sa femme Joana Sanz, avec qui il a convolé en justes noces samedi dernier lors d’une cérémonie secrète à Ibiza. Et qui aurait poussé pour que l’ancien Juventino préfère Paris à Manchester.

Le mannequin espagnol, qui se rend régulièrement pour son travail dans la « ville de l’amour », comme l’a décrite le Brésilien, a enflammé les supporters parisiens dès mardi, lors de l’arrivée du couple dans la capitale française, en publiant sur les réseaux sociaux une vidéo d’avions survolant Paris pour préparer le défilé du 14 juillet.

Au Parc des Princes, elle s’est positionnée au premier rang de l’auditorium pour suivre au plus près la conférence de presse de son nouvel époux, non sans avoir été mitraillée par les photographes présents. Un exercice que cette habituée des podiums connaît parfaitement, elle qui a notamment participé aux campagnes de grandes marques comme Jimmy Choo.

Et si, avec ses 355 000 fans sur Instagram, elle est encore bien loin des 15 millions de suiveurs de son mari, elle constitue indéniablement un renfort de choix pour les « Wags » (« Wives and girlfriends ») parisiennes.

favorite city with favorite person 💕 lucky me👸🏽✨ #desconexion #withlove

Une publication partagée par Joana Sanz (@joanasanz) le

« Togedinhos somos más fuertes »

Une publication partagée par DanialvesD2 My Twitter (@danialves23) le

Mala imitadora 💁🏽 #liveyourlife #naturalface

Une publication partagée par Joana Sanz (@joanasanz) le

football.fr

ok d