L’ancien international brésilien entretiendrait d’étroites relations avec un baron de la drogue.

Il y a bien longtemps qu’Adriano ne fait plus parler de lui sur les terrains de football. Celui qui affolait les défenses se retrouve désormais dans la rubrique des faits divers. Le journal Meia Hora a affiché l’ancienne star brésilienne en une de son édition quotidienne, en photo avec « Rogerio 157 », une fréquentation plus que douteuse…

Cet individu n’est autre qu’un narcotrafiquant bien connu. Le média le présente même comme l’un des chefs d’un réseau de drogue brésilien. « Il contrôle tout le trafic de la Rocinha, peut-on lire dans les pages intérieures. Dans la favela la plus populaire de Rio de Janeiro, une pierre n’est pas déplacée sans son autorisation. »

Si Adriano n’a pas nié son amitié avec ce « Rogerio 157 », l’ancien buteur de l’Inter Milan dément tout implication dans un trafic quelconque. L’ancien footballeur de 35 ans a annoncé qu’il allait mener des poursuites judiciaires contre le journal, précisant: « je suis une personne publique et je prends des photos avec qui je veux. »

ok d