On connaît sa capacité à se mettre en avant et à ne pas douter de lui. Après tout, sans cet ego surdimensionné, Zlatan Ibrahimovic ne serait pas «Ibra» ou «Zlatan». Et samedi soir, l’attaquant suédois a une nouvelle fois fait étalage de sa prédisposition à se flatter.

Victime d’une rupture du ligament croisé à un genou face à Anderlecht en avril dernier, en quart de finale de la Ligue Europa, l’ancien buteur du PSG avait fait son grand retour sur les terrains samedi, face à Newcastle (4-1). Amené à réagir sur sa guérison après la rencontre, Ibrahimovic a, donc, fait du «Ibra».

Car à la question de savoir s’il avait douté après sa blessure, le joueur de 36 ans est resté fidèle à lui-même. «Est-ce que j’étais inquiet pour mon retour ? Non. Les lions ne récupèrent pas comme les humains.» Maintenant, il faut le savoir, Zlatan Ibrahimovic est donc un lion.

ok d