Bientôt une semaine que la Coupe du Monde a pris fin. Après le XI des meilleurs joueurs de ce Mondial nous vous proposons maintenant un onze des flops de la compétition. Seuls des joueurs réputés ayant déçus ont été sélectionné pour composer cette équipe, qui sur le papier parait pourtant imbattable.

11. Gardien : David de Gea/Espagne

Le portier de la Roja était présenté comme une valeur sûre d’une sélection favorite pour la Coupe du Monde. Pourtant, après son erreur lors du premier match face à Cristiano Ronaldo, il n’a jamais su relever les bras. Le gardien est ainsi totalement passé à côté de son tournoi.

10. Arrière droit : Łukasz Piszczek/Pologne

Alors que la Pologne s’est montré extrêmement décevante lors de ce mondial, ses cadres comme Łukasz Piszczek, qui n’ont pas été à la hauteur du tournoi et n’ont jamais réussi à montrer l’exemple sur le terrain. Le latéral droit du Borussia Dortmund n’a jamais brillé dans ce mondial, comme son équipe.

9. Défenseur central : Jérôme Boateng/Allemagne

Alors qu’il était l’un des principaux artisans du sacre allemand il y a quatre ans, Jérôme Boateng est cette fois-ci passé totalement à travers. Son carton rouge reçu face à la Suède lors du deuxième match est symbolique de ses performances durant la compétition.

8. Défenseur central : Sergio Ramos/Espagne

Ramos n’a pas su autant rayonner avec la sélection espagnole qu’avec le Real Madrid. Le capitaine de la Roja s’est montré très fébrile en défense, son match face au Maroc où il est impliqué sur les deux buts encaissés en est l’exemple et a montré les difficultés du défenseur centrale dans cette Coupe du Monde.

7. Arrière gauche : Raphaël Guerreiro (Portugal)

.

Il était pourtant l’une des révélations de l’Euro 2016, mais Raphaël Guerreiro n’a pas été aussi étincelant durant cette compétition. Blessé pratiquement toute la saison au Borussia Dortmund, l’ancien joueur de Ligue 1 était loin de son meilleur niveau en Russie, et ça c’est ressenti.

6. Milieu défensif : Carlos Sánchez/Colombie

Il était pourtant attendu comme l’uns des hommes d’expérience dans cette sélection colombienne. Mais son carton rouge reçu dès la troisième minute lors du premier match aurait pu coûter très cher aux Cafeteros dans cette compétition et aura ternis son image.

5. Milieu relayeur : Enzo Pérez/Argentine

Rappelé à la dernière minute après le forfait de Manuel Lanzini, Enzo Pérez a finalement été titularisé lors des trois dernières rencontre de l’Argentine mais dans trois dispositifs différents. Il semblait complètement perdu sur le terrain, comme malheureusement beaucoup de ses coéquipiers.

4. Milieu offensif : Mesut Özil/Allemagne

Le meneur de jeu de la Mannschaft a surement été un l’un des plus mauvais allemand de cette Coupe du Monde. Ce que n’ont pas manqué de lui rappeler les supporters, également très mécontents de son niveau de jeu. Cette compétition est à oubliée pour lui.

3. Ailier droit : Thomas Müller/Allemagne

Auteur déjà de 10 buts en Coupe du Monde il aurait pu essayer d’aller chercher le record de son compatriote Miroskav Klose. Malheureusement il n’a rien pu faire pour aider sa sélection à sortir des poules. Aligné principalement en tant qu’ailier droit, le joueur du Bayern Munich n’a rien montré sur le terrain.

2. Ailier gauche : Gonçalo Guedes/Portugal

Après sa belle saison avec Valence, il était forcément attendu. Aligné aux côtés de CR7 à la pointe de l’attaque, il n’a jamais montré en évidence ses grandes qualités. Et pire, sa maladresse a également gâché pas mal d’occasions de but.

1. Buteur : Robert Lewandowski/Pologne

Considéré comme l’un des meilleurs avants centres du Monde, Robert Lewandowski avait à cœur de montrer tout son talent après un Euro 2016 décevant. Mais le capitaine polonais a même fait pire, on ne l’aura jamais vu sur le terrain, comme un fantôme. Il a sûrement été le plus gros flop de ce tournoi.

ok d